galod_

 

Que se passe-t-il dans l’île d’Oléron?
Quel est ce mal mystérieux qui frappe les ostréiculteurs?
Sur la route des huîtres c’est la ballade des pendus.
La belle Maria, la jeune veuve aux lèvres de voleuse de cerises appelle à son secours, un ami d’enfance: Ben Yassouh – c’est son pseudo au poker, un détective, «un privé» surtout privé d’amour, comme il se plaît à le dire… On a retrouvé Abel son mari pendu dans sa cabane à deux pas des bassins où il affine ses huîtres… et ce n’est pas le premier ostréiculteur qui meurt ainsi la nuque broyée de bien curieuse façon…
Par bonheur Ben Yassouh n’est pas seul pour mener son enquête, deux amis: Ombredane, l’ancien gendarme réformé à la suite d’une blessure héroïque et Pado un flic pure laine du genre «hard boiled», viennent à sa rescousse, sans oublier Konan, le hacker, qui surfe aussi bien sur le net que sur la vague… Tout ce joli monde ne se doute pas du danger qui rode… et qui va encore frapper un jeune homme venu faire le chippendale sur l’île pour une fête entre copines… Quand la vérité éclate, elle va en sidérer plus d’un.
Dans ce récit pittoresque et trépidant écrit comme on joue au ping-pong, François Vignes et Thierry Guilabert s’en donnent à cœur joie. Ils nous offrent à leur manière une magnifique pérégrination dans l’île de lumière.
 

 Aux éditions Pascal Galodé en Juin 2011.