26 juin 2011

Rue des merguez - André laude

« Tu sais pour moi la vie c’est une rue pleine de boutiques parfumées et les boutiques sont pleines de merguez » Il faudrait arrêter de publier chaque année des centaines de livres inutiles et s’empresser de relire les textes essentiels. Je tiens Rue des merguez paru en 1979 aux éditions Plasma, pour un de ceux-là. C’est d’abord une fuite hallucinée, Abel, à ses côtés le corps encore chaud de Lame-de-couteau, la route, les regards jaunes des poids lourds que l’on croise. C’est la respiration, l’essoufflement d’un poète,... [Lire la suite]
Posté par Levee_dencre à 11:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2011

Roi Nu Roi Mort - André Laude

En 1983, André Laude publie à la Table Rase dans la collection La Peau des Murs que dirige François Vignes, le recueil Roi Nu Roi Mort, objet poétique introuvable aujourd'hui. Les poèmes d'André accompagnés de trois illustrations de Alain Bourbonnais, sont des feuilles au vent réunies dans une chemise de format A4.   dans un champ féroce champ planté d'ongles et de cris je dors je pleure je fais l'amour (quelques fois) j'ai faim ô les drapeaux rouges de la faim qui montent et qui descendent dans mon ventre déchiré de... [Lire la suite]
Posté par Levee_dencre à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 juin 2011

Décharge n°150 - Une note de lecture par Jacmo

La très belle revue de poésie de Jacques Morin, Décharge, fête ses 30 ans d'existence à travers un exceptionnel n°150. Une belle note de lecture est consacrée à notre Légende du Demi-siècle.       André Laude : LA LEGENDE DU DEMI-SIECLE (Levée d’encre) Comme l’explique François Vignes, à la fois éditeur et préfacier, cette « Légende du demi-siècle » a été écrite en 75 pour relancer le journal « les Nouvelles Littéraires » par André Laude « sous perfusion », c’est-à-dire avec des... [Lire la suite]
Posté par Levee_dencre à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 juin 2011

André Laude couleur d'homme - par Guy Darol

        Article paru dans la Presse Littéraire n°1 juin 2011.             Il est d'une autre espèce que les voltigeurs du verbe qui portent l'habit de poésie afin qu'on ne les confonde pas. S'il se distinguait, ce n'était pas dans l'art de parader. André Laude était couleur d'homme. On l'aurait croisé sans se douter qu'il était un poète exceptionnel, doublé d'un journaliste comme on n'en fait plus. Il parlait d'une voix de rogomme, toujours un peu pour rire des gens sérieux... [Lire la suite]
Posté par Levee_dencre à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,