En 1985 chez Ellebore paraît un court recueil de poèmes signé André Laude, Vingt Chants du Prince. Sur l'exemplaire qu'il dédicace à François Vignes, on lit ceci : 

Numériser0001